Bienvenue sur MADSpace

La plateforme MADSpace (Mapping ADvertising Spaces in Shanghai) est le compagnon de voyage numérique d'un projet d'histoire spatiale de la publicité à Shanghai dans la première moitié du XXe siècle (1905-1949). MADSpace est né d'un besoin, sinon d'une frustration, éprouvés dans mon parcours de doctorante. Comme tout historien-ne, j'ai accumulé au cours de ma thèse une masse considérable de matériaux primaires (sources) et secondaires (documents préparatoires ou intermédiaires produits par l'historien-ne). A l'orée de la rédaction, j'ai pris conscience qu'un grand nombre d'entre eux seraient perdus à l'issue de la thèse, n'ayant pas droit de cité dans le produit fini, pour deux raisons : 

  • Leur quantité, d'abord : la masse considérable de matériaux accumulés rendent le choix des élus d'autant plus sélectif ; 
  • Leur nature, ensuite : les matériaux visuels et interactifs sont au coeur de mon travail, mais trouvent difficilement leur place derrière la clôture de la thèse papier. Leur formatage textuel et leur mise à plat sur la page entraînent une perte d'information irrémédiable, sinon l'appauvrissement et la dénaturation du document originel.

Si ce sacrifice est nécessaire et parfois salutaire dans le cadre d'une thèse, rien n'interdit de voir au-delà.

La plateforme MADSpace s'est d'abord imposée comme une nécessité au cours de mes recherches de thèse. Elle m'a permis de collecter, organiser et mettre en relation cette masse de matériaux hétérogènes : depuis les sources "brutes" (raw materials) jusqu'aux données "cuisinées" (cooked data) puis mises en récit (narratives) par l'historien. Outil de travail personnel et moteur de la thèse, MADSpace est en aussi le prolongement direct : par un jeu de liens et de citations, la plateforme doit venir enrichir le produit textuel et redonner une profondeur "hypertextuelle" au récit imprimé.

Si la thèse n'est qu'une étape, MADSpace est conçu comme l'ébauche d'un projet de recherche à plus long terme. Une double vocation anime cette plateforme : cumul et partage. Deux valeurs fondamentales dans la vie d'un-e chercheur-se qui débute. Cumul, d'abord : par l'accumulation patiente et continue de matériaux, de savoirs et de savoir-faire autour de l'histoire de la publicité, histoire et urbaine et spatiale en général, à Shanghai en particulier. Partage, ensuite : par la mise à disposition permanente et pérenne de ces acquis, dans l'espoir d'engager un dialogue, de susciter des retours critiques et diverses formes de contributions.  MADSpace s'offre finalement comme un laboratoire et un observatoire pour réfléchir sur nos pratiques de recherche. Ouvrir la fabrique de l'histoire, exhiber la recherche en train de se faire, à chacune de ses étapes, depuis la collecte des matériaux jusqu'aux mises en écriture, en passant par le traitement des données, l'utilisation d'outils et l'élaboration de méthodes susceptibles d'être exportés vers d'autres terrains. Que la transparence est la garantie d'une recherche à la fois rigoureuse et généreuse : tel est le pari ultime de MADSpace. 

La nomenclature adoptée pour les ressources est explicitée dans le mode d'emploi ("User's Guide").


Last update on Sunday 18 September 2016 (17:49) by  G. Foliot

Last update: Thursday 20 July 2017 (18:55) +
Page rendering in 0.004s